Qu’est-ce que la Sophrologie Caycédienne ?

Nathalie Fromaget Sophrologie Caycédienne à Saint-Sébastien-sur-Loire

Alfonso Caycedo et sa fille Natalia Caycedo ~ Actuellement Présidente de Sofrocay ~ Académie internationale de sophrologie caycédienne

Alfonso Caycedo

Fondateur de la Sophrologie Caycédienne

« Toute action positive dirigée vers une partie de la conscience  se répercute positivement sur la totalité de l’être » Alfonso Caycedo

La Sophrologie a été créée en 1960 par le Dr Alfonso Caycedo, docteur en médecine et chirurgie, spécialiste en neurologie, psychiatre exerçant à l’Hôpital-Clinique de Barcelone et professeur agrégé de psychiatrie de la faculté de médecine de Barcelone.

Lire plus

Il y a plus de 50 ans, le jeune Dr Alfonso Caycedo fait ses débuts dans l’exercice de la psychiatrie à l’Hôpital Provincial de Madrid. Il y est profondément marqué par les traitements brutaux infligés aux patients (électrochocs, comas insuliniques, etc.), sans en mesurer toutes les conséquences. C’est ce vécu qui le décide à se consacrer à l’étude de la conscience et à la recherche d’autres formes de thérapies adaptées à la psychiatrie.

C’est avec une approche résolument médicale et scientifique qu’il crée une nouvelle discipline qu’il appellera « Sophrologie » d’après les racines grecques SOS-PHREN-LOGOS ou « étude de la conscience en équilibre ».Son but est alors d’apporter à ses patients une amélioration de leur qualité de vie. Au cours des années 60, et toujours poussé par cette motivation, ses voyages le mènent en Suisse où il collabore avec le professeur Ludwig Binswanger (1881-1966), père de la psychiatrie phénoménologique.

Il se plonge également dans l’étude de l’hypnose thérapeutique et des techniques de relaxation, développées notamment par le médecin allemand Johannes Heinrich Schultz (1884-1970) avec son « entrainement autogène ».

C’est au cours d’un séjour de deux ans en Orient (Inde et japon), qu’il s’initie au Yoga, au Bouddhisme tibétain et au Zen japonais. Il intègre et adapte alors nombre de leurs techniques fondamentales, pour poser les bases de sa méthode : la Sophrologie Caycédienne.

Qu’est-ce que la Sophrologie Caycédienne ?

La sophrologie est une méthode qui vous aide à développer une conscience sereine et positive grâce à un entraînement personnel régulier basé sur des techniques simples et concrètes d’activation du corps et de l’esprit.

Son objectif est d’améliorer, dans le champ personnel comme professionnel, la qualité de votre existence au quotidien, vous offrir, à travers un nouveau regard, une meilleure connaissance de vous-même, créer une complicité avec votre corps, apprendre à l’écouter et à en prendre soin et vivre sereinement avec lui, renforcer l’équilibre entre pensées, émotions et corps, fortifier vos attitudes et valeurs positives.

Elle vous permet de développer vos capacités de gestion du stress et des émotions négatives, prendre conscience de ce dont vous ne voulez plus dans votre vie, vous donner les moyens de changer et de vous prendre en charge, vous donner envie d’acquérir une autonomie qui vous rend plus libre, plus à même de rebondir.

Pratiquer la Sophrologie Caycédienne avec un professionnel, puis de façon autonome, c’est devenir acteur de votre propre changement, optimiser de manière durable vos capacités et votre efficacité, c’est aller à la conquête d’un véritable équilibre pour installer progressivement une nouvelle façon de vivre, d’exister, plus positive, plus constructive et pleine de sens.

La Sophrologie,
à qui s’adresse-t-elle ?

Par sa méthodologie active et efficacela Sophrologie est une pratique simple et concrète ouverte à tous ; enfants, adolescents, adulte, personnes âgées. J’élabore pour vous des protocoles adaptés à vos objectifs dans le respect de la méthode.

La Sophrologie est une pratique qui s’adresse à toute personne souhaitant :

Gérer le stress et les émotions

+ Lire plus

La vie quotidienne est source de multiples facteurs de stress. Les plus importants au quotidien sont liés à la situation personnelle, socio-économique, professionnelle ou familiale de chacun.

Les facteurs de stress peuvent perturber de façon importante sérénité et bonheur personnel, qu’il s’agisse d’événements significatifs comme la perte d’un emploi, le mal-être au travail ou un conflit familial, mais aussi des petites contrariétés de la vie quotidienne, comme manquer un train, être bloqué dans un embouteillage, etc…

Souvent les facteurs de stress déclenchent un phénomène d’anticipation négative (« cela va mal se passer », « je ne vais pas y arriver ») avec des conséquences directes en terme de mal-être, d’angoisse, de tristesse, de baisse de confiance en soi ou de colère. Cela peut aller jusqu’au conditionnement négatif, et l’échec imaginé devient alors un risque réel.

Mais de quoi parle-t-on exactement ?
Le terme de stress est un anglicisme signifiant « tension » issu du latin « stringere », « mise sous tension ».

C’est l’ensemble des réponses psycho-physiques vis-à-vis d’une situation désagréable ou agréable, que ce soit dans le cadre social ou personnel.

Il s’agit de tout ce qui se passe dans notre corps et notre esprit lorsque nous sommes soumis à une pression ou une agression de notre environnement qui se manifeste par une réponse « en cascade » du corps tout entier face à un danger réel ou supposé.

Il faut aussi distinguer le stress aigu qui mobilise nos ressources du stress chronique qui, lui, les épuise. Lorsque le stress devient chronique, il a des conséquences directes sur notre santé tant mentale que physique (tensions, troubles du sommeil, fatigue, manque de concentration), qui peuvent aller jusqu’au burn out, voire même la maladie si ces symptômes ne sont pas pris en charge suffisamment à temps.

Le niveau de stress ne dépend donc pas seulement de l’intensité du facteur de stress en termes objectifs mais bien de la réponse de chacun à un facteur perçu comme tel. La même situation peut entraîner des réponses différentes pour chaque individu. Le stress dépend donc de façon importante de « moi » : de mon état physique, mental, émotionnel ainsi que de mes capacités et de ma personnalité.

La bonne nouvelle est que vous êtes en capacité de réagir et de posséder les ressources afin de gérer votre attitude face aux agents stressants.

La sophrologie vous apprend à lâcher prise sur les contrariétés de votre vie quotidienne et à mieux gérer vos émotions en mettant à votre disposition des solutions concrètes et simples à reproduire à tout moment, de manière autonome dans l’objectif d’apprendre à vous relaxer et à récupérer, à améliorer une bonne communication et optimiser vos capacités.

Les techniques proposées vous aident à développer votre capacité d’auto-conscience, d’être à l’écoute de vous-même et de votre corps, de reconnaître les signaux d’alarme pour savoir détecter lorsque le stress devient chronique et peut se transformer en affection psychosomatique.

La sophrologie vous aide également à établir une meilleure réceptivité à ces signaux, une relation positive et une perception agréable de vous-mêmes pour progressivement conquérir un état de sérénité et de bien-être.

Améliorer son existence au quotidien et développer ses capacités

Acquérir une attitude et une conscience positives et sereines

Travailler ses propres valeurs et avoir une meilleure connaissance de soi

Créer une complicité avec son corps, apprendre à l’écouter et à en prendre soin

Installer progressivement une nouvelle façon de vivre, d’exister, plus positive, plus constructive

Quelle sont ses techniques ?

Méthode basée sur des exercices

Il s’agit d’une méthode basée sur des exercices de respiration contrôlée, de relâchement musculaire avec des exercices de tension-détente et de visualisation positive dans le but de détendre et harmoniser votre corps et votre esprit. L’entraînement sophrologique se caractérise par sa simplicité et des résultats concrets.
Au cours des séances, vous apprendrez à devenir plus conscient de vous-même, à être « sujet » de votre corps et de votre esprit pour prendre peu à peu les rênes de votre vie.

La respiration contrôlée

Directement inspirée du yoga, cette respiration consciente et volontaire qui privilégie la respiration abdominale existe sous de multiples combinaisons.

Elle favorise l’oxygénation du corps ainsi que la concentration, élimine le gaz carbonique et facilite le contrôle des émotions.

La détente musculaire

Il existe une interdépendance entre le degré de tension musculaire et le degré de tension psychologique. Issue de la relaxation progressive de Jacobson, la détente s’effectue progressivement par des contractions et relâchements volontaires des muscles  pour prendre conscience  des tensions afin de les diminuer. L’activation du relâchement musculaire permet parallèlement le relâchement mental.

La suggestion mentale

Inspirée de l’hypnose et de la méthode Coué, la visualisation d’images positives, souvenirs ou situations futures a pour objectif de déclencher des effets physiologiques identiques à ceux générés par la réalité, les mêmes parties du cerveau étant activées.

Les 4 principes
d’Alfonso Caycedo

agsdi-sun-2

1 ~ Le principe d’action positive

Il consiste à agir en parfaite conscience en se basant sur le fait que tout ressenti positif que ce soit sur le corps ou l’esprit a une répercussion positive tant sur le corps que sur l’esprit

2 ~ Le principe du schéma corporel

Il consiste à intégrer son propre schéma corporel en incluant le corps, l’esprit, les émotions et les valeurs de chacun, il incite à aller à l’écoute de ses perceptions et sentiments dans le but de vivre son schéma corporel en harmonie.

agsdi-eye

3 ~ Le principe de réalité objective

Il consiste à être le plus objectif possible par rapport à soi, aux autres et à son environnement, sans porter de jugement de valeur mais simplement en accueillant ce qui se présente à soi tel quel.

4 ~ Le principe d’adaptabilité de la méthode

Les techniques et théories doivent s’adapter à la réalité des personnes et non l’inverse.

Existe-t-il des contre-indications ?

Toute personne en pleine possession de ses facultés peut pratiquer cette méthode. Se basant sur le principe d’adaptabilité, le sophrologue sera toujours attentif à la condition psycho-physique afin d’adapter les exercices proposés.

La Sophrologie, recommandée par les médecins de façon exponentielle, est un excellent accompagnement des traitements médicaux. Cependant, le sophrologue n’est pas habilité lui-même à poser un diagnostic, il n’influence pas non plus les choix thérapeutiques et n’interfère pas dans les traitements en cours des patients.

Ce que n’est pas la Sophrologie

La sophrologie n’est pas uniquement de la relaxation, ni de l’hypnose, du yoga ou de l’autosuggestion. Elle n’est pas non plus une médecine, elle ne soigne pas.  Si la sophrologie est une puissante aide dans le cas de problèmes médicaux, elle ne peut en aucun cas se substituer aux éventuels traitements prescrits par votre médecin. Il s’agit plus d’un outil de développement personnel. Aussi, elle n’est aucunement  liée à un courant idéologique ou religieux quel qu’il soit et respecte les croyances et les opinions de chacun.

Contactez-moi

Posez une question ou prenez rendez-vous ci-dessous.

06 87 81 46 84

3 rue Armel Doudard

44230 Saint-Sébastien-sur-Loire